galice_08_122

  " Todos los años, por el mes de marzo, una familia de gitanos desarrapados plantaba su carpa cerca de la aldea..." chaque année, une famille de gitans dégueunillés montait sa tente aux abords du village...

C'est ainsi que commence, ou presque, Cent ans de Solitude, de Gabriel Garcia Marquez. Gabo. Et c'est ainsi que chaque année j'essaie de capturer l'univers misérable et coloré de la toute petite famille de gitans qui plante l'unique étal où les enfants convoitent des trésors de bric et de broc lors des fêtes patronales, au fin fond de la Galice Nord, non loin de la côte de la Mort. Et chaque année, ce sont cent ans de solitude qui me reviennent en plein coeur.