Ce post rétro et un peu long m'est venu à l'esprit en contemplant le dernier sac de Cécile...

Certaines l'auront compris, Clothogancho a passé quelques mois l'année dernière à dessiner et coudre de ses mains actives la robe de mariée de sa fille aînée (qui la voulait bien sage et bien sobre : pas tes idées de gitans, maman !). Elle cousit tant (oui oui, on dit "cousit" mesdames) qu'à dix jours de l'évènement, elle n'avait vraiment pas pensé à ce qu'ELLE, elle se mettrait ! Damned !

Vous le devinez : en catastrophe, elle courut acheter un truc qui lui coûta les yeux de la tête,  joli, c'est sûr, mais trop ceci ou pas assez cela, bref, pas "Clotho".  Moralité : elle ne l'a JAMAIS porté...

Prise d'une inspiration soudaine, et puisqu'il s'agissait d'elle-même, elle monta quatre à quatre les marches de son grenier. Elle sortit de ses malles une robette qu'elle avait dégotée à Paris, en 81, dans une friperie, près de Saint Eustache, une robe "vintage" dirait-on aujourd'hui, mais qui ne lui allait plus, bien sûr... Clotho a pris avec les année quelques "michelins" fort mal placés (si, si...).

Armée de son "découvit" et de beaucoup de patience, elle démonta tout... et là, la ganga ! une véritable aubaine : il y avait un vide-grenier pas trop mochetingue dans le village voisin, et au milieu du vide-grenier, une petite mémé qui arrondissait son minimum vieillesse en liquidant des coupons de cretonnes d'ameublement que son tapissier de fils lui avait royalement laissés pour ses étrennes.

Alors voilà le travail ! Mais vous avez vu la meilleure ? Ah! ça vous saute aux yeux ! Clotho s'est bel et bien p-l-a-n-t-é-e ! Elle a cousu le laçage sur les mauvais panneaux... trop près du milieu dos... fin de l'effet corset ! Trop tard, et Clotho a porté comme ça, son top flottant de mère délurée. (Dans les cheveux, le truc bizarre, c'est un bandeau avec des plumes et des bling bling !)

  bustierphotos_mariage