Il est dans un lin épais, au tomber bien lourd. Il était long, avec des revers, la taille élastiquée et l'enfourchure tellement grande qu'il fallait le remonter sous la poitrine, le ceinturer, le rouler, pour ne pas le perdre. Pire que Charlot ou Bidochon et Grospépère, mais les fesses n'étaient pas mal quand même.  Ajoutez à cela qu' il était rose...

Déjà teint en gris et amputé de ses revers, il était hors de question de le donner, ni de le démonter. J'y suis donc allée franco.

Clac ! encore un coup de ciseaux aux jambes, un coup de ciseaux au ras des poches, une bande d'une toile d'ameublement d'une qualité extrême, coupée dans le droit fil, et tout droit, sans hésitation, une coulisse, et le tour est joué !

                                                   pantalon_gris1

Clotho aime être à l'aise dans les pantalons et surtout, elle n'aime pas qu'ils lui tombent sur les pieds, comme ça elle est toujours prête pour la  pêche aux  moules-moules-moules - ou pour traverser El Harrach- !

                                                    pantalon_gris                  

     (Pull en coton de la Droguerie de l'époque rue du Jour et rien que rue du Jour... presque trente ans : impecc ! pas une ride !)