DSC03745

Puisque P'tite soeur a acheté aux Puces un pantalon de grand mère pour faire fureur dans les rues de Grenade où nous partons toutes les deux sans nos Zébus pour de folles nuits dans les Jardins du Generalife... dentelles de fil contre dentelles de stuc.

                                                                           023_20_1_

...  Clotho vous dévoile ses dessous...

                                                                           DSC03748

Cette dentelle crochetée en 0.75 a une histoire... elle a déjà vingt-cinq ans d'âge, -la dentelle, pas Clotho, mais Clotho croit encore au père Noël, non ?...-. Clotho en a crocheté des mètres et des mètres l'année lointaine où elle a fait le tour de la Crète à pied, avec dans son sac à dos, des kilomètres d'écheveaux de fil blanc et juste une chemise de nuit de grand-mère pour s'habiller et des sandales en pneu pour marcher . Aux étapes, il suffisait de laver la chemise, en un quart d'heure elle était sèche !

Clotho avait des rêves d'ethnologue et d'Arts Populaires plein la tête. De village en village, son moyen de communiquer avec les vieilles crétoises assises sur le pas de leur porte était de sortir son crochet. Elle a donc vite appris quelques rudiments de langue grâce à cette "ruse" et a recueilli différents motifs qu'elle vous montrera une autre fois.

Après bien des hésitations, parce qu'il a fallu couper la relique... Quelques mètres ont suffi à transformer une erreur d'achat à trois francs six sous, mais une erreur quand même, en caraco unique... autrement dit : en caraco Clotho.

Pour le détail : il s'agit d'une dentelle au filet, très en vogue dans les années 80. Les allemandes en étaient très friandes, elles l'utilisaient pour décorer la bordure de leurs étagères.

                                                    pantalon_et_chemise_gd_m1

En bref : Clotho a d'autres ruses à vous révéler pour entrer en communication avec les vieilles dames de contrées oubliées et se faire le dépositaire de leurs savoir-faire, elle sait crocheter, elle a su baragouiner le crétois et d'autres langues, mais elle a toujours autant de mal à faire une mise au point sur ses photos !

(Et puis, on verra si P'tite Soeur est cap' de montrer son pantalon ! Chiche, je le lui publie !)

Au flash, et à minuit, juste un aperçu des trésors recueillis par 45° à l'ombre des figuiers, avec un verre d'ouzo et un autre de raki, tchin' , et vous voyez qu'une fois lavés les petits coeurs retrouveront toute leur blancheur :

                                                    DSC03749