DSC03752

Il aurait été dommage que ce couvre-lit inachevé et pourtant tricoté avec patience moisisse dans une cave.

Echangé contre un euro symbolique dans un vide-grenier.

Lavé, en partie démonté, puis adapté à la taille du lit d'enfant en noyer qui sert de divan de lecture dans mon bureau, je l'ai bordé au crochet, dans un coton mercerisé écru volontairement plus épais. Crochet n°2. Cela donne une idée de la finesse du travail et du temps passé sur les aiguilles... Il me reste de quoi faire des coussins.

Qu'est-ce qui a pu interrompre cet ouvrage ? La vendeuse dit l'avoir hérité d'une très vieille tante qui n'avait pas d'enfants... Il ressemble à une couverture de mariage, aux aiguilles et non en boutis. Clotho imagine... tout... tout... tout...  les pantalons couleur garance, les tranchées, la dernière lettre du poilu, ou le départ pour d'autres rivages, une autre fiancée...

C'est qu'un jour, en achetant de très vieilles dentelles, Clotho a découvert, soigneusement plié et servant de bobinoir, un message secret. Elle vous le montrera plus tard...

                                                   plaid_tricot_blanc