D'abord, il y eut tous ces bleus qui trouent de leur regard les recoins du jardin et les talus du chemin.

 Dans les basses gorges du Verdon, iris nains en tapis sur la pierre et globulaires du sortir de l'hiver.

 Dans l'ombre du jardiin, pervenches qui s'entêtent en attente de campanules et de bugles rampantes. 

 Toutes ces photos ont été prises samedi, le nez au ras des herbes, l'oeil en émoi. Les hampes des iris ne dépassent pas 15 cm tandis que les euphorbes jouent les géantes élégantes.

                                 2011_04_04

Il y eut aussi ce bouquet :

                                 grand_carr_

Puis ce fut cela, sur des tours et des tours :

                                 grand_carr_1

Et parce qu'ELLE nous avait montré la voie, cela devint ça :

                                 DSC06073

et ça

                                 DSC06068

                                DSC06075

                                DSC06069

                                DSC06076

 Deux sacs à malices, "copiés" sans malice.

 Chez Barjolaine, vous trouverez tous les liens nécessaires.  Les miens sont réalisés en cotons divers (Katia, Blatt, Catania et autres) avec ajout d'un fil mercerisé, crochetés avec du 4. Les carrés mesurent 70 cm x 70 cm, ils sont doublés (Delphine reconnaîtra !) et munis de deux poches intérieures.Les côtés sont refermés par des liens finis par des fleurettes : c'est pour éviter que des mains indélicates ne plongent trop facilement au fond du sac quand les demoiselles se promèneront...

                                grand_carr_2

                                DSC06078

(Merci à toutes pour vos mots, vos passages, en ce moment je ne parviens pas à vous rendre visite mais je ne vous oublie pas !)

*   *   *

EDIT du 5 : Bon, allez, je le dis ! le petit PIERRE est né dans la nuit du 30 au 31, il est magnifique et nous sommes fous de joie !