galicia091

Derrière les derniers jus, il se cacherait comme un parfum de vacances, le prétexte aux flots de réminiscences, le paradis perdu...

Un parfum... hem hem... parfois franchement nauséabond, surtout quand en fin de parcours les potions prennent un petit bouillon et une pincée d'alun non pour en exalter mais pour en éreinter unecouleur déjà bien épuisée :

                                                              galicia09

Avant cela, surprises du passage au lait de chaux (soies, protéines de lait, mérinos et BFL) :

                                                              DSC06341

et satisfaction du bobinage :

                                                             DSC06350

                                                             DSC06351

 Pour l'instant, comme la Belle, les pelotes dorment sous verre.

Ce matin j'ai pilé de la cochenille en me sentant un peu coupable d'écrabouiller ce qui fut bestiole bien innocente et qui demain sera, je l'espère, riche jus vermeil ou écarlate. Il se peut tout de même qu'il soit pâle comme rose finissante, et au fond, il me plaît d'obtenir des tons fanés.

 Et puis, Valérie, tu avais raison, il n'a pas fallu longtemps pour que je récidive et prépare un nouveau casse, à la fois proche et différent du premier, difficile de maîtriser la lumière et de rendre les nuances des fils chinés, ce qui paraît pétales blancs est fils mêlés :

                                                            2011-06-20

Maintenant, de ma terrasse ou de ma cabane, je m'en vais essayer de rattraper quelques semaines de lecture... hasta luego compañeras.

                                                             2011-06-201