Mon dernier enthousiasme en teinture, c'est une histoire de haricots.

DSCF4798

Recette :

Prenez 500gr de haricots noirs (alubias negras, black beans), recouvrez-les d'eau froide (environ 1,5 litre) et laissez tremper 24 heures (attention ni fonte ni fer). Vous pouvez ajouter comme dans toutes les légumineuses une pincée de bicarbonate (cela alcalinise un peu la solution).

Au bout de 24h, récupérez l'eau de trempage en la filtrant pour éviter toute particule qui pourrait la souiller. Transvasez-la dans un bocal de 2 litres et plongez-y, à froid, pour 24 ou 48h vos écheveaux préalablement mordancés à l'alun (10 gr d'alun pour 100gr de laine, éventuellement une petite cuiller de crème de tartre).

Surprise ! ils sortent d'un très beau bleu violacé qui va un peu se transformer non pas au séchage mais au rinçage. Laissez s'oxyder à l'air et sécher. Vous pouvez en rincer et laver directement une partie : cela dégorge mais ne décolore pas complètement, et faire tremper très rapidement l'autre partie (petit passage de quelques secondes) dans une eau alcalinisée (eau de cendre ou lait de chaux léger), puis laisser sécher et laver ensuite. Le bleu sera plus gris.

Pour l'instant, j'ai pu teindre 150 grammes en échevettes de 100m, soit 1200 mètres de mohair lace, sans épuiser le bain.

 

Mais ce n'est pas tout : faites cuire les haricots, récupérez l'eau de cuisson, laissez-la tiédir et plongez-y de la laine mordancée à l'alun, faites monter la température et laissez à petite ébullition pendant une bonne demi-heure, puis laissez refroidir dans le bain : vous aurez un taupe magnifique comme ci-dessous (et ce pur mohair est délicieux) !

DSCF4792

Enfin, cuisinez les haricots selon votre recette préférée (avec du riz et du lait de coco et une pointe de gingembre frais, une bonne mangue en dessert, miam !)