24 novembre 2013

sans titre - sin título

Sans titre parce que c'est la énième, parce que cela peut être lassant à la fin et surtout parce que je n'arrive pas prendre les photos : le centre paraît tout noir et le tour bien triste.  Alors, commençons par les détails afin de mieux voir les tons obscurs : puis voyons un peu les bordures : Ci-dessous, en voulant approcher les rouges, on perd la réalité des verts et les bleus :  là, c'est un peu plus juste mais le plaid n'est pas achevé : Enfin, l'ensemble, mais j'avoue ne pas être satisfaite : Il faut... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 12:56 - - Commentaires [159] - Permalien [#]
Tags : ,

17 novembre 2013

ringarde et ravaudeuse - carroza y remendona

... avec ça il ne manquerait plus que d'être râleuse...  D'accord, mon téléphone date de l'âge de pierre, ok je ne saurai jamais utiliser une règle, un compas, une équerre, encore moins marcher droit et avoir "la tête au carré", mais ça ne fait rien, je l'aime mon petit gousset tout de traviole doublé dans une relique de vieille, vieille, vieille toile à matelas soigneusement récupérée et lavée par Valérie. Et une relique comme ça, c'est comme une amulette. Vous la mettez dans votre poche et vous avez la main dessus, comme un... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 11:14 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags :
10 novembre 2013

thalassothérapie - la mar de bien

Plonger dans ces bains-là m'a fait le plus grand bien ! De l'indigo du Bangladesh, des haricots noirs rapportés d'Espagne, de l'orcanette (Okhra à Roussillon), du sumac cueilli entre Cassis et La Ciotat, du nerprun de la Sainte Victoire, et rien qui soit toxique: pas d'ammoniaque, pas d'hydrosulfite, pas d'acides, même pas d'alun pour la plupart, juste un soupçon de fer dans le sumac, rien qui sente mauvais ... contrairement à ce que semble dire à propos des teintures naturelles un web-magazine qui explique comment utiliser des... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 14:41 - - Commentaires [55] - Permalien [#]
Tags :
03 novembre 2013

dessous de cartes - la cara oculta

Usure du langage, récits cousus de fils blancs, nostalgie de mots enfouis sous le sable. Envers aussi intéressant que l'endroit. Cartes textiles, Les Quinze, 3.
Posté par clothogancho2 à 16:07 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
Tags :