Non, je ne promets pas le bain de jouvence, la trempette lustrale, l'aspersion d'eau bénite -du Jourdain, s'il vous plaît-, aux propriétés  mirifiques et immémoriales (19 euros le petit flacon, sur les sites ad hoc, oui oui ça existe, je vous l'assure), non ! seulement un petit coup d'aiguille bien senti. Miracle de l'acupuncture ? point. Patch régénérant aux vertus merveilleuses ? Ne vous êtes-vous pas déjà fait refiler, un jour de cafard, le produit miracle, au prix astronomique car "tout a un coût ma bonne dame", qui promettait d'effacer en deux jours certains signes visibles d'un temps qui, c'est bien connu, ne fait que des ravages ? bien sûr que si, ne niez pas, même moi je me suis fait avoir, et pas qu'une fois !  Rassurez-vous, il ne s'agit que de couture. Ah, j'en vois qui pensent "c'est dommage"...

 Cette tunique était usée jusqu'à la trame et déchirée à un endroit de mon anatomie que je ne passe pourtant pas mon temps à soupeser (ou à faire soupeser, pardonnez l'audace de mon propos en ce jour ascensionnel mais l'âge rend impudique, vous savez, mesdames !). Loin des habituels lieux de frottements, ces proéminences entretiendraient-elles un rapport conflictuel avec le vêtement ? Je ne suis pas loin de le penser, et souvenir-souvenir, les "copines" de ma génération qui défilèrent en balançant leur soutien-gorge dans les manifs me comprendront, quant aux femens, c'est moi qui les comprends.

  Pour cette tunique, donc, j'ai encore adopté le ravaudage sauvage (ça y est, j'en vois qui vont entendre "racollage", rayer leur adhésion à mes news et je ne finirai pas au paradis des blogs les plus je ne sais pas quoi, société de la conso-compétition et politiquement correcte oblige...). C'est bon, j'arrête le bla-bla.

DSCF6554

DSCF6555

2015-05-121

Différents travaux de longue haleine sont sur le métier et quelques teintures, à proposer peut-être avant les vacances... So long... hasta luego !