04 février 2013

travailler du chapeau - de gorros y tapabastos : o cómo estar tarumba

Un peu marteau du chapeau ces temps-ci... La chose n'irait pas sans mitaines, of course. Surtout : se compliquer la vie, alors qu'il existe des fils magnifiquement dégradés, chinés, diversement colorés dans le commerce, rester dans le "do it myself "- moi toute seule, disait mon aînée, on ne se refait pas... Trois fils lace associés, crochet 3, modèles perso. Et puis la version adulte du bonnet potiron de Pierre (aiguille circulaire 4.5, fausses côtes anglaises, toujours modèle perso pas bien difficile à imaginer, impossible de... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 19:03 - - Commentaires [51] - Permalien [#]
Tags : ,

10 janvier 2013

ciels décadents - cielos decadentes

 A l'origine il y a des impressions, dans des sortes de limbes. Comme dans certaines de mes peintures. Des couleurs qui se brouillent, des jaunes et des bleus, avec des touches de sang ou de cinabre. C'est imprécis. Valérie dit qu'on ne sait jamais quelle tournure ça va prendre... elle a raison. Je pensais à Bonnard; encore et toujours. Mais c'était intenable tous ces petits carrés, ces demi-tons, ces miroitements. Puis cela s'organise. Des fastes orientaux, sans doute, me reviennent en mémoire. Cela s'organise pourtant... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 17:40 - - Commentaires [168] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 novembre 2012

gracias a la vida que me ha dado tanto...

Pour Anne, qui est née tout à l'heure, merci à la vie !
Posté par clothogancho2 à 22:14 - - Commentaires [59] - Permalien [#]
Tags : ,
09 novembre 2012

hojarasca

Voilà que la lumière baisse et qu'il faut bien se sentir riche de quelque chose... de cet or des feuillages, de ces derniers frémissements avant que tout nous soit ravi : couleurs, odeurs et chuchotements. Avant que tout ne soit que bois tombé. Avant que tout soit nuit. On ne conjure rien à tirer et tirer encore le fil, ces richesses éphémères aussitôt données, elles seront reprises. Après ce ruissellement, ce don, cette abondance, combien pauvres et dénudés nous serons. Très proche et très différent d'un précédent... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 16:11 - - Commentaires [72] - Permalien [#]
Tags : ,
04 octobre 2012

des cinq souffles... - de los cinco soplos...

 Petit exercice de méditation pour retrouver le souffle. Comme un long voile, cette étole imperceptible. 190 x 70 cm. Mohair et soie teint par mes soins dans différentes plantes, baies et écorces chauffées au soleil de l'été. crochet n°3 pour la légèreté Les deux rangs de bordure à chaque extrémité de l'étole, bleu violacé et vert canard, sont des mohairs des fermes de France, teints chimiquement Peu de couleurs dans mes vagabondages du moment, que celles qui attendent le jus de mes promesses patientent encore un... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 18:27 - - Commentaires [66] - Permalien [#]
Tags : ,
06 septembre 2012

bis repetita, radotage - chocha y fofa

Ce doit être une déformation professionnelle, répéter, répéter, sans cesse répéter... et des canons parfaitement intégrés "cent fois sur le métier remettez votre ouvrage..." et blablabla et blablabla (et puis tiens, allez tapez ça correctement sur le clavier sans vous y reprendre à deux fois, hein !).  Ni rouge, ni rose, ni corail pour avoir un teint de pêche même en hiver, voici la version moins grêle de mes gribouillis antérieurs. 100 gr pile de mérinos et alpaga. Aiguilles 4.5, crochet 3. Envergure 180cm, hauteur : 50cm,... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 15:39 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags : ,

27 août 2012

broussailles et lacis - maleza y rejilla

Point de couleur en cette rentrée, cela étonne. J'ai vu le monde à contre-jour, ombre et lumière tout à la fois... en d'autres temps j'aurais dit "sombrero et mantille", et ce fut assez long. Broussailles et sylve obscure : préfiguration du labyrinthe, ce fut ma Divine Comédie. Poids plume : 22 gr pour une envergure d'1m80 et 55cm de hauteur. Fil d'une composition et d'une provenance inconnues (un peu de mohair c'est sûr), tricoté avec du 4 puis crocheté avec du 2 pour la dentelle. Un petit enfer, le fil était trop fin,... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 22:06 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : ,
22 juillet 2012

rentrer dans sa coquille - meterse en su concha

C'est une tentation forte. Peut-être partager le sort du bernard-l'hermite, en miteux bernardin habiter la coquille vide... En attendant, c'est en travaillant le point et la couleur, tel un mantra, que je traverse à rythme lent les plus beaux paysages, c'est dans l'ouvrage en cours que je voyage : 202 gr exactement du fil mérinos très doux d'Isatinctoria auquel j'ai ajouté un peu de bleu d'indigo et de rose vif de cochenille teints par mes soins. 202 gr à travailler en double, avec du 2, et en panachant les couleurs,... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 18:59 - - Commentaires [47] - Permalien [#]
Tags : ,
25 juin 2012

saturées ? - ¿saturadas?

Que faire de tous ces fils de lin, de coton blanc ou écru un peu mous, guère plus épais qu'un fil à coudre et de toutes ces fins de bains de teinture qui peuvent encore servir à condition de n'avoir que de petites quantités à colorer et de ne pas espérer de tons saturés ?  Pour teindre les fibres végétales, il faut les préparer, ou les "animaliser", et certaines recettes sont encore plus rigolotes que celles des cuves à l'urine fermentée, je me suis contentée de fabriquer mon acétate d'alumine (voir les recettes dans les... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 12:27 - - Commentaires [53] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 juin 2012

chemins de traverse - de rodeos y atajos...

 Si j'avais pris ici plutôt que là, aurais-je vu le délire des convolvulus qui piquent de leur vieux rose  les talus d'herbes fines, ni les roses puissants des gesses tendues comme des lèvres vers un baiser charnu ?   Si j'avais renoncé à passer près du cabanon de pierre, qu'en serait-il de l'ivresse à jeun, sous le tilleul en fleurs ? et l'abondance de l'aigremoine ? les tapis d'achillées ? l'anthémis et l'immortelle qui déjà épicent l'air sous le soleil du matin ?  Non, mes chemins de traverse ne sont jamais... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 11:56 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , ,