21 décembre 2013

dernière main - último toque

 Il est encore temps de bricoler quelques détails à suspendre. C'est le moment d'utiliser et d'enrichir les petites réalisations de l'année, elles pourront servir une fois décrochées. Il est toujours possible de remettre en scène les bricoles des années précédentes ou de s'en inspirer: Anges primitifs et personnages étranges (les yeux sont découpés dans des magazines et collés au gel mat, le visage est peint à l'acrylique très dilué), guirlandes de chiffon et petites boules de soie fermées ou non par un rond de... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 08:59 - - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags : ,

16 août 2011

quien va a Sevilla pierde su silla...

                                                      S'il ne fallait garder qu'une image, ce serait celle-ci, l'ivresse de ces bleus volubiles sur les murs blancs...  Voici donc venu le temps du retour et selon l'adage, "quien va a Sevilla pierde su silla", mot à... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 17:22 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 mai 2011

chaise vide - vacancia

 Elles étaient moches avec leur skaï d'un gris verdâtre et passe-muraille, l'odeur de tabac froid qui les accompagnait dans des locaux jaunâtres où régnait le cliquètement de l'Olivetti et de la Remington. Elles sentaient le commissariat de police et les bureaux EDF, les guichets de la mairie ou le secrétariat de monsieur le Censeur, toute une époque.  Elles étaient moches, d'accord, mais elles étaient solides et confortables.  Quant aux canevas de grand maman, s'ils n'étaient pas franchement ringards, ils avaient peu... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 20:46 - - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags : ,
27 mai 2009

les rideaux de ma grand-mère - las cortinas de la abuela

D'aussi beaux que ceux-là, avec leurs roses écloses, est-ce que vous en verrez? Comme témoignage de ce qu'ils furent, il reste ces photos scannées. En noir et blanc, c'était à trois heures de la naissance de Princesse Seconde, puis en couleur, lorsque Princesse Seconde avait quatre jours :                                Ils n'ont pas supporté les années, il a fallu les démonter           ... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 00:05 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
11 mai 2009

de tout coeur - con todo corazón

                                                                                            Dites-le avec des coeurs : des pinces à découper, du fil de fer souple (de jardinage), des bandes de chiffon (l'effilochage n'est pas... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 00:27 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
23 avril 2009

bricoles - naderías

                                                               Encore des petits riens... rapidement assemblés par un point de feston espacé (Clotho n'est pas, non, vraiment pas brodeuse)... De vieux boutons de nacre dépareillés et un cordonnet de soie pour traverser les coussinets. -  Clotho dit à "P'tite soeur"... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 01:26 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
16 avril 2009

bouts de rien - retazos de nada

Quand Clothogancho coud, déchire, découpe, "relooke", ces petits bouts ridicules qui ne ressemblent à rien, ces lisières, ces morceaux d'ourlets, ces revers enlevés, ces coins qui tombent, ça la rend malade. Elle n'arrive pas à les jeter. Habituellement elle fourre tout ça dans une taie d'oreiller HS et s'en sert pour éponger ses pinceaux ou bourrer des pique-épingles, des boules, des fleurs, des poupées vaudou (ah, ah... qui a peur des poupées vaudou, pas vous, pas vous ?). Mais un jour, une mouche la pique ! dans... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 01:57 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
13 avril 2009

éventails - abanicos

Petit flash back... pour le mariage de ma fille aînée, il me fallait décorer une salle immense, l'ancienne grange d'une demeure de maître... De grands éventails confectionnés chacun dans deux feuilles de papier recyclé, format grand aigle de façon à avoir une bonne envergure (les plis une fois réalisés, l'éventail déployé couvre un mètre carré de mur) ont fait l'affaire. Pour le fond :  un jus réalisé avec de la peinture à l'huile diluable à l'eau (les pigments sont d'une finesse remarquable et plus lumineux que ceux de... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 10:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]