02 mai 2011

chaise vide - vacancia

 Elles étaient moches avec leur skaï d'un gris verdâtre et passe-muraille, l'odeur de tabac froid qui les accompagnait dans des locaux jaunâtres où régnait le cliquètement de l'Olivetti et de la Remington. Elles sentaient le commissariat de police et les bureaux EDF, les guichets de la mairie ou le secrétariat de monsieur le Censeur, toute une époque.  Elles étaient moches, d'accord, mais elles étaient solides et confortables.  Quant aux canevas de grand maman, s'ils n'étaient pas franchement ringards, ils avaient peu... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 20:46 - - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags : ,

14 avril 2011

souffle fragile - fràgil soplo

 En trois temps. 1 - Au débouché des chemins où s'emmêlent yeuses et lauriers-tins, lorsque s'ouvre à nouveau le regard sur la campagne gorgée de sèves, juste avant l'épuisante chaleur, d'émouvantes prairies surgissent éphémères. Ici, sans doute, Adonis rendit son dernier souffle. Ici Vénus fit renaître l'amant (cf Ovide, Métamorphoses, 710-735). Imaginez l'ivresse lorsque je vis ces champs ! ... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 12:00 - - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 avril 2011

sans malice - sin malicia

 D'abord, il y eut tous ces bleus qui trouent de leur regard les recoins du jardin et les talus du chemin.  Dans les basses gorges du Verdon, iris nains en tapis sur la pierre et globulaires du sortir de l'hiver.  Dans l'ombre du jardiin, pervenches qui s'entêtent en attente de campanules et de bugles rampantes.   Toutes ces photos ont été prises samedi, le nez au ras des herbes, l'oeil en émoi. Les hampes des iris ne dépassent pas 15 cm tandis que les euphorbes jouent les géantes élégantes. ... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 21:27 - - Commentaires [53] - Permalien [#]
Tags : ,
17 mars 2011

l'écume des jours - la espuma de los días

                                             C'est devenu un cauchemar. Ils s'accumulent, se reproduisent, ils s'amoncellent, grimpent les uns sur les autres, envahissent mes jours et obsèdent mes nuits. Il s'aggripent à moi telles les arapèdes sur le rocher et avec eux, telle l'écume, c'est le temps qui s'en va. ... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 19:00 - - Commentaires [108] - Permalien [#]
Tags : ,
12 mars 2011

impatience - impaciencia

 Non, Clarélis, il n'y a souvent que les traces d'une bête descendue avec le jour vers le lit du torrent. Il n'y a rien, que le silence.                                         Longue absence direz-vous... Méditation, rumination, germination.   Merci à toutes celles qui viennent ici envers et contre tout. ... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 15:47 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : ,
19 février 2011

voleuse ! - ladrona !

Avant de fuir vers des pics enneigés, petit casse à Vienne...                                                                                                   Le plaid en petits fils mêlés (Barjo, Valérie de Lille,... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 09:06 - - Commentaires [61] - Permalien [#]
Tags : ,

12 février 2011

verla color de rosa

Think pink.                                                                                                                        ... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 20:21 - - Commentaires [57] - Permalien [#]
Tags :
06 février 2011

Ninette

1891. Tandis que d'un bout à l'autre de l'Afrique, la France jouait à semer une zizanie dont ses arrières petits enfants ne sauraient pas encore se dépêtrer, Ninette descendait la colline et longeait en s'essoufflant la rive de la Durance. Ce matin-là elle devait rejoindre le sanctuaire perché sur son balcon de pierre. Elle avait remonté sa jupe et on voyait son cotillon. Jo l'attendait à Saint Eucher, elle avait tout juste quinze ans... Depuis dix ans toutes les ninettes, par décret, savaient écrire leur nom et notre Ninette... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 19:52 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags :
30 janvier 2011

chocolat glacé - bombón de chocolate y granizao de colacao, ¡olé!

                                                                                                  Parce que la lumière est vite sourde, et que l'hiver est bien là... C'est grâce à elle que j'ai réalisé en une soirée... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 00:48 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 janvier 2011

ne perdons pas le fil - no perdamos el hilo

                                                                                                                           ... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 15:41 - - Commentaires [56] - Permalien [#]
Tags : ,