06 mars 2017

point final - punto final

Concentré de temps. Points de suture. Trait d'union entre les mois écoulés depuis que fut posée la première pièce. Pourtant, ce tout premier moment, je l'ai même oublié, comme toute origine. Et enfin, point final.  Ah vous trouvez que ça a un air de déjà vu sur ce blog ? Ah ah... mauvaises langues ! c'est qu'il en a fallu de la patience et de la poigne pour venir à bout de la bestiole ! mais ouf, ça y est... on n'en parlera plus. 160 x 200 cm, impossible à photographier avec du recul et une bonne lumière à l'heure où la... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 19:08 - - Commentaires [78] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 juin 2016

belles parures - ricos adornos

 Enfants, nous tressions des couronnes de lianes et enfilions des étoiles de bourrache pour en faire des parures... Nous étions princesses.  Il suffisait de rien.  Avec des riens encore, des chutes qu'on ne peut pas jeter, quelques perles colorées qui deviendront peut-être colliers.  Le point-arrière ferme directement la perle, il donne plus de relief qu'un point-avant. Afin de ménager le trou, on enroule sans pitié autour d'un crayon qui souffre le martyre, on serre bien :  Et puis, il y aurait ce... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 17:51 - - Commentaires [23] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 mars 2016

boro pour petits bobos chez les bonobos

Parfois obscènes ces petits points. Traces de glissades, de dérapages, de chair mâchée sur les graviers et les rochers, vengeance des pierres profanées. Sur la dalle de la Bruxa, masque de la sorcière qui ricane chaque jour de m'avoir fait tomber. Je l'avais dérangée. *    *    *  Il y a longtemps, c'était moi qui déchirais. Lettres d'amour, petits papiers. Je rendais illisible ce qui avait été, j'enfouissais...  Aujourd'hui, elles sont visibles ces déchirures et je ris de nos... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 19:42 - - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags :
02 juillet 2015

chemins de traverse...

ces chemins qui ne sont même plus ceux de l'école buissonnière puisque l'école est finie, ces chemins où l'on surprend au petit matin les lièvres venus brouter calaments et népétas avant que le soleil ne brûle.   La grosse chaleur n'est guère propice aux travaux d'aiguille, toujours est-il possible de rêvasser à l'ombre en attendant que le soleil décline et que tout recommence à respirer.  J'ai encore joué avec de vieilles soies en lambeaux, littéralement "cramées" par le temps et la lumière -des rideaux trouvés par... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 11:17 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 mai 2015

rajeunir - remozar

Non, je ne promets pas le bain de jouvence, la trempette lustrale, l'aspersion d'eau bénite -du Jourdain, s'il vous plaît-, aux propriétés  mirifiques et immémoriales (19 euros le petit flacon, sur les sites ad hoc, oui oui ça existe, je vous l'assure), non ! seulement un petit coup d'aiguille bien senti. Miracle de l'acupuncture ? point. Patch régénérant aux vertus merveilleuses ? Ne vous êtes-vous pas déjà fait refiler, un jour de cafard, le produit miracle, au prix astronomique car "tout a un coût ma bonne dame", qui... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 19:11 - - Commentaires [51] - Permalien [#]
Tags : ,
23 juillet 2014

azimut - acimut

Voilà, ça part dans tous les sens, il fallait bien que ça arrive un jour. "Barnum", en préparation, exercice clownesque ou haute voltige ? D'abord des carrés issus d'essais divers, puis ça s'organise, ça défile, bientôt en piste !     Le grand "pestacle" sera pour la rentrée. Ensuite... "à la manière de", très proche du petit étui à portable, un nécessaire de couture pour les vacances. A la manière de... Mandy Patullo, Léa Stansal et d'autres encore ! juste quelques points de noeuds supplémentaires... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 11:21 - - Commentaires [44] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 juillet 2014

nadir

Tandis que les blogs sont au nadir, ce point le plus bas, autrement dit : très mal en point, point après point je décide de continuer l'aventure...  J'ai bien essayé d'ouvrir une page pinterest (sur laquelle il n'y a toujours strictement rien) un compte ravelry (rien non plus) et une page Face Book, mais 1) je n'y comprends pas grand chose, 2) j'y perds trop de temps et ce qui paraissait stimulant devient stérile, que les amies me pardonnent : j'y serai très rare.  Depuis un moment inspirée par le point-avant de... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 12:04 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 juin 2014

contes à dormir debout - cuentos de nunca acabar

... un peu comme des points qui n'en finissent jamais, voilà pourquoi ce silence qui ne signifie en rien un long sommeil en attendant la visite de plus en plus improbable d'un prince qui risque d'être plus chevrotant que charmant...   Décidée à me couvrir moi-même de fleurs avant les mois de sécheresse, j'ai donc fait quelques cueillettes qui vont au plus simple : J'ai testé un autre filet en calculant cette fois la quantité de laine : il faut bien 1200 mètres de lace pour le filet et 200m de chaque couleur pour les... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 19:57 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 avril 2014

à la recherche du gène Klotho - en busca del gen Klotho

 (J'ai encore quelques jours de vacances, j'ai donc le temps de vous en mettre des tartines avec plein de références savantes et tout et tout, mais vous avez le droit de regarder en douce juste les images et de faire semblant.) Si, comme moi, vous venez d'écouter sur France Culture l'émission de Continent Sciences consacrée au cerveau et à la mémoire (mardi 29.04, 14h), il ne vous aura pas échappé que les chercheurs courent encore après un certain gène Klotho qui serait le gène de ... l'immortalité ! Ce marathon commencé depuis... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 17:18 - - Commentaires [47] - Permalien [#]
Tags : ,
22 mars 2014

traces - huellas

(soi/es et fil/le/s de soi/e,  panneau textile 50x20) Pot pourri philosophique. Parce que "créer", même dans la "bricole", donne à penser. Je ne crée pas, je cherche, je balbutie.  Traces, donc. Mystère des origines, angoisse de la disparition.  Pour rationnaliser ses peurs, le deuxième XXème siècle invente la "traçabilité". Pour conjurer l'avenir où nous ne serons plus, la poussée de fièvre généalogique. Et l'oubli des dérives intolérables. "Je suis". Notre langue manifeste au plus haut point l'obsession de la... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 10:37 - - Commentaires [47] - Permalien [#]
Tags : , ,