14 mai 2015

rajeunir - remozar

Non, je ne promets pas le bain de jouvence, la trempette lustrale, l'aspersion d'eau bénite -du Jourdain, s'il vous plaît-, aux propriétés  mirifiques et immémoriales (19 euros le petit flacon, sur les sites ad hoc, oui oui ça existe, je vous l'assure), non ! seulement un petit coup d'aiguille bien senti. Miracle de l'acupuncture ? point. Patch régénérant aux vertus merveilleuses ? Ne vous êtes-vous pas déjà fait refiler, un jour de cafard, le produit miracle, au prix astronomique car "tout a un coût ma bonne dame", qui... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 19:11 - - Commentaires [51] - Permalien [#]
Tags : ,

12 juillet 2014

nadir

Tandis que les blogs sont au nadir, ce point le plus bas, autrement dit : très mal en point, point après point je décide de continuer l'aventure...  J'ai bien essayé d'ouvrir une page pinterest (sur laquelle il n'y a toujours strictement rien) un compte ravelry (rien non plus) et une page Face Book, mais 1) je n'y comprends pas grand chose, 2) j'y perds trop de temps et ce qui paraissait stimulant devient stérile, que les amies me pardonnent : j'y serai très rare.  Depuis un moment inspirée par le point-avant de... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 12:04 - - Commentaires [46] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 août 2011

quien va a Sevilla pierde su silla...

                                                      S'il ne fallait garder qu'une image, ce serait celle-ci, l'ivresse de ces bleus volubiles sur les murs blancs...  Voici donc venu le temps du retour et selon l'adage, "quien va a Sevilla pierde su silla", mot à... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 17:22 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 mai 2011

chaise vide - vacancia

 Elles étaient moches avec leur skaï d'un gris verdâtre et passe-muraille, l'odeur de tabac froid qui les accompagnait dans des locaux jaunâtres où régnait le cliquètement de l'Olivetti et de la Remington. Elles sentaient le commissariat de police et les bureaux EDF, les guichets de la mairie ou le secrétariat de monsieur le Censeur, toute une époque.  Elles étaient moches, d'accord, mais elles étaient solides et confortables.  Quant aux canevas de grand maman, s'ils n'étaient pas franchement ringards, ils avaient peu... [Lire la suite]
Posté par clothogancho2 à 20:46 - - Commentaires [50] - Permalien [#]
Tags : ,