clothogancho2

14 mai 2015

rajeunir - remozar

Non, je ne promets pas le bain de jouvence, la trempette lustrale, l'aspersion d'eau bénite -du Jourdain, s'il vous plaît-, aux propriétés  mirifiques et immémoriales (19 euros le petit flacon, sur les sites ad hoc, oui oui ça existe, je vous l'assure), non ! seulement un petit coup d'aiguille bien senti. Miracle de l'acupuncture ? point. Patch régénérant aux vertus merveilleuses ? Ne vous êtes-vous pas déjà fait refiler, un jour de cafard, le produit miracle, au prix astronomique car "tout a un coût ma bonne dame", qui promettait d'effacer en deux jours certains signes visibles d'un temps qui, c'est bien connu, ne fait que des ravages ? bien sûr que si, ne niez pas, même moi je me suis fait avoir, et pas qu'une fois !  Rassurez-vous, il ne s'agit que de couture. Ah, j'en vois qui pensent "c'est dommage"...

 Cette tunique était usée jusqu'à la trame et déchirée à un endroit de mon anatomie que je ne passe pourtant pas mon temps à soupeser (ou à faire soupeser, pardonnez l'audace de mon propos en ce jour ascensionnel mais l'âge rend impudique, vous savez, mesdames !). Loin des habituels lieux de frottements, ces proéminences entretiendraient-elles un rapport conflictuel avec le vêtement ? Je ne suis pas loin de le penser, et souvenir-souvenir, les "copines" de ma génération qui défilèrent en balançant leur soutien-gorge dans les manifs me comprendront, quant aux femens, c'est moi qui les comprends.

  Pour cette tunique, donc, j'ai encore adopté le ravaudage sauvage (ça y est, j'en vois qui vont entendre "racollage", rayer leur adhésion à mes news et je ne finirai pas au paradis des blogs les plus je ne sais pas quoi, société de la conso-compétition et politiquement correcte oblige...). C'est bon, j'arrête le bla-bla.

DSCF6554

DSCF6555

2015-05-121

Différents travaux de longue haleine sont sur le métier et quelques teintures, à proposer peut-être avant les vacances... So long... hasta luego !

Posté par clothogancho2 à 19:11 - - Commentaires [48] - Permalien [#]
Tags : ,


23 avril 2015

printemps hâtif - a punto largo

Hâtif, furtif, presque bâclé ce délicieux printemps. A peine éclos déjà éparpillés les délicats pétales en neige éparse sur les jardins.

2015-04-233

Aussi hâtifs, quelques points pour petites chutes

Montages5

Posté par clothogancho2 à 09:06 - - Commentaires [23] - Permalien [#]

25 mars 2015

nopes et jacquard au crochet

DSCF4894

 On me le demande souvent : les nopes (petites boules) sont-elles faites en même temps que le reste du rang. OUI ! Il s'agit d'une simple technique de jacquard au crochet dont vous trouverez des explications en divers endroits :

http://la.boutique.du.tricot.over-blog.com/article-29601242.html

http://dhost.info/siubhan/crochet/crocjacquar.htm

http://www.annettepetavy.com/pages/fr/bulletin/2013/06.html

 Les nopes sont réalisées ainsi : avec le fil de couleur contrastée B, dans le même trou, 1br inachevée, 4 dbles brides inachevées, 1br inachevée, 1 jeté, ramener une boucle dans toutes les mailles en attente, reprendre le fil principal A et faire une ml pour resserrer. Poser le fil de couleur contrastée B sur le rang précédent et l'emprisonner comme s'il faisait partie de ce rang précédent. Dans le principe des carrés grand-mère (groupes de 3 brides) il se voit dans l'espace entre les 3 brides, ce n'est qu'au rang suivant que l'on va à nouveau emprisonner ce fil au moment de piquer dans cet espace, comme si ce fil B faisait partie du rang précédent.

(com fermés)

Posté par clothogancho2 à 12:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mars 2015

tesselles - teselas

 Quand tout vole en éclats, il en coûte de ne pas rester à terre...  Ne pas donner raison aux forces négatives. A terre, ramasser quelques morceaux et se relever. Des fragments, faire quelque chose.

DSCF6433

DSCF6430

DSCF6422

DSCF6396

DSCF6383

DSCF6413

 Vous n'aimez pas le jaune ? mais sans les jaunes que serait Turner ? que serait l'Atelier aux mimosas de Bonnard ? il est l'éloquence des autres couleurs !

  Et pour celles qui s'inquiètent du schéma dans son entier et de la construction de la chose, voici la vue d'ensemble assez médiocre que je vous propose :

DSCF6428

Les laines : de toutes provenances, en lace et cobweb. Tous les jaunes sont issus de végétaux (lichens essentiellement) et doublés d'un fil industriel de récupération (cadeau de Valérie ou cobweb cash-mérino de Colourmart), les mauves et violets sont de campêche ou garance + indigo, ici et là courent des fils qui semblaient d'argent et de bronze que Barjolaine m'a envoyés, certains roses sont issus de cochenille, de racines ou d'écorces, d'autres sont industriels (récup de Valérie), tous les beiges sont végétaux (des fins de bains de fermentation).

 Ni puriste, ni intégriste, tout me paraît possible, la mixité reste le maître-mot !

Posté par clothogancho2 à 08:20 - - Commentaires [96] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 février 2015

ce qu'il nous reste - lo que nos queda - Thomas Vinau

DSCF6096

 Depuis le début de cette année 2015, d'une violence insupportable, il ne se passe pas cinq jours sans que nous ne soyons touchés par un décès. C'est beaucoup. Je me sens absente avec les absents. Je reviendrai. Pour l'heure, laissons la parole aux poètes.

 

Je te parle du vent. De la menthe qui pousse. De l'immense

gris au-dessu de nos têtes. Je te parle des ronces

sous la pluie. Des jours qui nous dépassent. Des absents.

Je te parle des poussières. Des orages. Du temps

qui dégouline au fond du puits. Je te parle de la perte.

Je te parle des miettes. Des instants bienveillants.

Des cadeaux minuscules. Des cailloux dans la boue.

Des fourmis qui veulent vaincre. Je te parle du vide.

Des matins où tu rampes. De la peur des enfants.

Je te parle de ce que je vois pour dire ce que je ne vois pas.

Je te parle du trou. Du vertige de la chute. Du repos

sur le bord. Je te parle de cette façon de vivre comme

les plantes en courant après la lumière. Je te parle

des cendres. De ce que nous goûtons. De ce que

nous perdons. Des arrière-goûts. Des espérances.

Des découvertes. Je te parle de mes rêves.

De ce qui nous déploie. De ce qui nous recroqueville.

De la disparition. Je te parle de nous.

De ce que nous sommes. De ce qu'il nous reste.

Thomas Vinau. Nos cheveux blanchiront avec nos yeux.

Alma éditeur. 2011

Vous trouverez Thomas ici

(Les commentaires sont fermés)

 

 

Posté par clothogancho2 à 14:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]



21 janvier 2015

genèse # 2 - genesis # 2

 Les jours d'après...

 Il y a eu comme un temps suspendu. Temps au cours duquel, comme beaucoup je me suis dispersée en désinformation. Est venu le temps de la réflexion, mais aussi celui de ne rien lâcher.

 Toujours en cours, mais de plus en plus lent...

DSCF6217

DSCF6212

DSCF6214

 Et voici pourquoi je ne peux pas donner d'indications, presque pour chaque carré une nouvelle association : pour ce grand carré, pas moins de 14 fils différents (seuls le jaune d'or et le bleu clair sont repris). Deux carrés se ressemblent ? oui, mais les roses et les lilas ne sont pas les mêmes, les bruns sont différents, les beiges sont colorés, plus jaunes, plus roses, plus blancs, plus gris... j'associe le bleu à un  beige ? demain j'associerai peut-être à un jaune très pâle, ou un vert ou un rose...

2015-01-21

Posté par clothogancho2 à 16:34 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 janvier 2015

j'avais un rêve... - tenía un sueño...

J'avais un rêve... mais les mots sont aujourd'hui captifs.

 

2015-01-101

 

2015-01-102

contre tous les sangs versés, contre les haines et contre l'inculture, je prends mon pinceau, ma plume, mon crayon et, Poésie, je crie vers toi !

Muriel Daumal, alias Clothogancho. Pages arrachées au Marqués de Santillana, poète castillan du XVè siècle, pages raturées, déchirées, muselées au fil rouge et enfermées dans un filet à pommes de terre.

DSCF6185

Je ne suis fermée à aucun dialogue, mais aujourd'hui, il n'y aura pas de commentaires.

 

Posté par clothogancho2 à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 décembre 2014

genèse - genesis

Quand je commence, je ne sais pas où je vais, mais je commence. En fond : un "soleil couchant" de Monet.Des mauves, des gris, des jaunes, des bleus entre verts et gris, des bruns parfois plus violacés, des brumes...

Immergée dans la couleur, je commence, entourée de fils pas choisis. Certains s'imposeront peu à peu, mais il faut aussi "écouler" (é-couleur) certains stocks... Pas de boussole, tout se construira à partir de quelques impressions. Elles seront le centre de l'ouvrage, la suite n'aura probablement rien à voir...

C'est mon arrière-cuisine, pas mes recettes : il n'y en a pas.

DSCF6154

DSCF6152

DSCF6153

La suite dans quelques semaines... ou jamais, car il m'arrive de défaire et de passer à autre chose.

 

Posté par clothogancho2 à 08:06 - - Commentaires [41] - Permalien [#]
Tags : ,

20 décembre 2014

encore encore ! - otros

 Il en manquait deux pour tout à l'heure, les voici :

DSCF6135

 Le bicolore : dentelle en soie non décreusée grège trempée dans un bain d'indigo épuisé, la photo ne rend pas les bleus fanés délicats, corps en mohair et soie teint aux champignons (un bronze léger). Celui-ci, je crois que je vais en refaire un rien que pour moi ! Avis à celles qui voudraient du mohair et soie ultra-lace, j'en ai teint à la demande et il m'en reste 600 gr de différentes couleurs très délicates (clic sur "contacter l'auteur"), il n'en faut pas plus de 25 grammes pour ce genre d'ouvrage (+ la soie ou un autre fil pour la dentelle car sur un mohair aussi léger elle se définit mal et c'est dommage de passer du temps pour un résultat médiocre).

 Le blanc cassé : laine de pays Catusse, un seul fil. Je porte cette laine à même le cou, elle ne gratte pas !

Les voici à la lumière artificielle, difficile de tout retrouver au niveau des couleurs mais le bleu est plus juste sur le côté gauche de la photo dans la partie qui pendouille!!! Avouez les filles qu'on les voit bien portés ensemble avec caraco ajusté, cotillons à fines rayures et bas tricotés !

DSCF6136

 

Posté par clothogancho2 à 08:18 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 décembre 2014

du pareil au.... - toda lana es pelos

 Samedi, ce sera nougat, avec les amies. Cette fois, nous ne jacasserons pas en cassant ensemble les amandes mûries au pied de la Sainte Victoire, c'est moins drôle. C'est promis, je ne dirai rien sur la cuisson du miel mais je ne "viendrai pas les mains vides", il a fallu que je tricote (presque) aussi vite que Maorie...

 Sur le principe de l'Abyssal de Mademoiz'elle K, et de rangs raccourcis à ma manière pour avoir un châle un peu plus profond,  4 déclinaisons : il suffit de choisir un autre point dentelle. 1 version grise en Lang Jawoll Magic (50 gr), 1 en alpaga lace maison (gris perle) et angora lace blanc A. Blatt (50 gr), 1 en alpaga lace maison (gris perle) et mohair pichenette bleue G. Picaud, 1 très aérienne en alpaga maison (le même gris perle obtenu avec une fin de noix de galles du Luberon).

2014-12-152

2014-12-151

Il me reste encore 30 gr de ce même écheveau d'alpaga de 100 ou 110gr. Pour le finir, une version très prometteuse, avec dentelle en bourrette de soie lace retrempée dans du bleu très léger et triangle en alpaga est en cours, à voir prochainement !

Posté par clothogancho2 à 14:34 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags : , ,