clothogancho2

28 octobre 2014

"l'haine" de pays, la mal aimée - de tierra y malquista - les filatures Catusse

 D'accord, en Espagne on dit qu'on ne mélange pas churras y merinas, torchons et serviettes, matières nobles et viles laines, rudes, rêches, même pas tordues, peu propices aux nuances et pourtant si légères et moussues, comme ces coussins spongieux et un peu secs qu'on trouve au pied des chênes, dans nos sous-bois...

 Facile de monter en épingle (en aiguilles?) la Lopi et autres semblables qui ont pour elles d'évoquer terres lointaines et mythiques. Moins glamour de se tourner vers l'Aveyron (quoique...), là où il y a peu encore on lavait et on filait "pour de vrai" la laine le long des rivières, une laine sans pédigrée, il est vrai, et qu'on n'envoyait pas au grand carrefour de Biella, en Italie, là où se retrouvent toutes, ou presque nos laines d'Europe.

 Au début de l'été dernier, prenant à rebrousse-poil "le" fameux chemin, de Saint Guilhem le Désert à Conques, parce que j'avais un  fil en tête, nous avons poussé jusqu'à Rodez, je voulais voir les filatures Catusse.

 Emue par la rusticité de lieux tombés en déshérence, touchée par une aventure familiale tout à fait en péril, j'ai décidé de tester une ou deux qualités pour mes petits essais de bouillon ou de fermentation. La 2 fils en écru, 400m aux 100gr, régulière à l'oeil mais pas à l'usage, avec laquelle après teinture j'ai réalisé le châle de Mam'zelle Flo

DSCF5956

033

et une laine maison plus rustique encore, plus légère et plus fine, non tordue, en un fil, que "l'héritière des lieux" est allée chercher spécialement dans "les réserves du bas"... cette qualité ne figure pas sur le site, si vous en voulez, appelez !

 Avec cette rustique un fil qui se colore miraculeusement, j'ai épuisé tous mes bouillons même les plus pâles et surtout tous les bains de fermentation, je n'ai donc rien perdu de mes bocaux. J'ai essayé des végétaux qui n'auraient pas marché sur l'alpaga, car l'alpaga, ce capricieux, dédaigne assez la fermentation. Ce qui paraît blanc est en réalité jaune pâle, plutôt citron, mais que voulez-vous quand on a l'oeil électronique on manque de subtilité :

DSCF6002

Dans la foulée, grâce à la "matrice" fournie par le Gunmetal de Mam'zelle Flo (montage de la partie mousse), j'ai bricolé une petite improvisation dans cette rustique un fil, irrégulière, légère, qui gratouille un peu mais que je supporterai parce que l'hiver, par-dessus le col relevé de mon manteau, elle ne sera pas à même la peau !

DSCF6011

DSCF6006

DSCF6010

Pour la couleur : fin de cochenille puis bain d'indigo franchement épuisé ... un ton fleur de bruyère...

Tout compte fait, je crois qu'il ne faut pas chercher à bloquer la sauvageonne, cette rebelle, tant pis pour les motifs, elle sera sûrement plus jolie quand elle frisottera comme certaines chevelures sous les brumes de l'automne !

 Et puis, la semaine prochaine, mercredi, c'est promis, je vous proposerai ces 50 écheveaux d'alpaga (100gr, 800m) :

2014-10-281

 

Posté par clothogancho2 à 15:40 - - Commentaires [28] - Permalien [#]
Tags : , ,


17 octobre 2014

d'or et d'azur - oro y azur

Oui, azur et non azul, car je pensais à l'héraldique, ce langage symbolique des blasons... et champ d'étoiles (c/a/ompostellae) d'un Finisterrae qui me manque, tout aussi celte que celui du nord mais au bout d'un si long chemin... Etoiles d'azur sur fond d'or, renversement des clichés, audace de ce jaune puissant si peu porté, si mal aimé et qui pourtant, je le disais il y a peu, sublime tous les gris, tous les bleus, jusqu'aux plus violacés.

oro y azul

filet mohair et soie teint aux fleurs de coréopsis du jardin, fleurs en alpaga teint à l'indigo de cuve. Crochet n°3

Mais ce n'est pas tout ! j'avais teint dans une fin de santal puis trempé dans une fin d'indigo sulfoné (spécialité de Michel Garcia) 100 gr de pure laine de pays fingering provenant des filatures Catusse. Ton délavé, bleu turquoise grisé, le genre de couleur indéfinissable qui traîne dans ma mémoire... Et quand j'ai vu le dernier châle de Florence, j'ai su comment transformer cet écheveau, il ne m'a fallu que deux soirées ! Gunmetal de Mam'zelle Flo

gunmetal Flo 2

gunmetal Flo

Dans cette qualité, il m'en a fallu un tout petit peu plus : 110 gr, j'ai donc triché pour le picot en combinant deux fils lace dans des bleus différents mais qui me donnaient la même couleur... Je ne suis pas une pro de la dentelle ni du blocage, allez donc voir chez Mam'zelle FLO c'est bien plus beau !

DSCF5963

2014-10-17

et maintenant, je vous salue car à défaut d'une si lointaine Galice, il me tarde d'être là :

P1090015

Posté par clothogancho2 à 16:08 - - Commentaires [31] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 octobre 2014

de mousses et de lichens... - de musgo y líquenes

 Variation de fleurettes sur fond d'écailles, coquilles ou éventails dans des tons d'écorces ou de lichens, de fonds de mer ou de sous-bois, on y voit ce que l'on veut. Pour la forme, je pensais à ces surplis de dentelle qui laissent dépasser les manches et dont la base ondule légèrement.

DSCF5946

DSCF5945

A l'exception d'un fil chiné bleu et jaune, tous les autres fils (extra-lace) sont de couleur unie et travaillés en double (mais de deux couleurs différentes) soit avec du 2.5, soit avec du 3 car il y a un peu de tout et les épaisseurs varient... des récups de fonds d'atelier de Felletin, des couleurs végétales provenant de mes petits restes et essais sur mohair et soie ou alpaga et des fils mérinos ou rustiques de chez Isatinctoria.

 Il n'y a pas de patron ni de tuto, s'il vous plaît ne me le demandez pas,et il se peut d'ailleurs que je modifie les manches si le modèle s'avère difficile à porter tel quel.

J'aime l'association de tous les bleus, violets et gris bleutés avec les jaunes, tous les jaunes. Et cela reste mon credo : une couleur seule, même très belle, ne vaut rien par elle-même. Une couleur qu'on ne porterait pas seule, le jaune par exemple, ce mal aimé, sublime ou est sublimée par celles qui l'accompagnent. L''étole d'un jaune puissant est obtenue par les fleurs de coréopsis de mon maigre jardin. Elle prend ici un autre sens. Je vous la montrerai un peu plus tard.

2014-10-06

 

Posté par clothogancho2 à 20:29 - - Commentaires [67] - Permalien [#]
Tags : ,

14 septembre 2014

barnum

Grand cirque  des éclopés, "Piste aux Etoiles", sous le signe du désordre qui, à l'image de l'univers, peu à peu s'organise.

Au centre, donc, d'abord un brouhaha de motifs rejetés, une Cour des Miracles, un monde de tire-laines où on vous aurait bien crocheté la bourse, entrelardé et découpé. Je plonge donc la main dans le sac à rebuts, et j'assemble.

2014-07-182

Puis vient le temps d'entrer en piste sous le grand chapiteau, ça dissonne, ça pète, ça joue de la cymbale et du clairon. Je suis en pétard dans le grand cirque des marchands, des aggioteurs et des voleurs.

DSCF5783

Enfin sonne l'heure de l'apaisement : distance et détachement. Lâcher prise.

DSCF5898

DSCF5899

DSCF5900

Bien sûr, dans un monde souvent confus, ce sont les marges qui m'intéressent... comme ces confins, ces zones de glacis où l'homme du Moyen Age n'était jamais sûr de mesurer son monde, son espace... 

DSCF5904

DSCF5902

Et à supposer que rien  -ni personne-  n'organise tout cela, soleil et lune feront office de grands ordonnateurs. A Santo Domingo de Silos, il suffit de lever les yeux pour s'en convaincre...

2014-09-14

Barnum est né pour chasser la colère, donc basta ya, y no digo más, comprenne qui voudra.

Posté par clothogancho2 à 14:55 - - Commentaires [71] - Permalien [#]
Tags : ,

16 août 2014

mon chemin de Saint Jacques - mi camino de Santiago

Ô toi qui pleures parfois et ne peux oublier que tu n'as pas d'ailes... (Miguel Hernández)

SNC12697

toi le pèlerin qui, de rage, de fatigue ou de désespoir, abandonnes tes grolles, tes pompes, tes godasses, même jusqu'au fond de l'eau (si si, regarde bien, lecteur avisé, le centre de la deuxième photo!), sache que je suis là, qui te suis pas à pas ! tes pompes, tes grolles, tes godasses font mes délices, elles sont les témoins de ta trace, va donc sur le chemin, et ne renonce à rien !

mon chemin de St J1

mon chemin de St J

 

Bientôt de retour, bien sûr... 

DSC04706

(choroniques sans commentaires, le retour est pour bientôt !) 

Posté par clothogancho2 à 00:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]



07 août 2014

que de souvenirs - cuántos recuerdos

... dans une simple corolle !

DSCF1829

 

Histoire d'Hortense (extrait)

"Elle aurait bien aimé semer trois petits pois dans un godet qu’elle aurait posé sur ses étagères pour voir si le rai de lumière, à supposer que le ciel fût dégagé, les aurait fait germer, mais elle trouvait cela trop compliqué. En outre, à supposer aussi que des cotylédons acceptent de s’ouvrir comme deux hélices prêtes à se tourner vers un soleil si fugitif, Hortense craignait d’être dépassée par une végétation qui grimperait à l’assaut de sa bibliothèque, s’insinuerait entre les pages des livres et étoufferait ses souvenirs. Elle avait renoncé. Sans doute éprouvait-elle envers les plantes la même terreur qu’envers les chats, surtout celles qui s’enroulent et qui enlacent de leurs vrilles perverses, masquées sous d’aguichantes corolles de délicats pavillons bleus ou de lubriques étendards rouges ailés de rose, le moindre signe vertical à leur portée. Elle avait même observé chez certaines d’entre elles de ces bizarres oscillations, de ces lascives contorsions, aussi sournoises qu’inquiétantes, à la recherche d’un support devant lequel se tortiller puis s’agripper. Les salopes. Décidément, les plantes aussi avaient d’étranges comportements."

Muriel Daumal (La chaîne, 2002)

(chroniques sans commentaires, en attendant le retour)

Posté par clothogancho2 à 00:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 juillet 2014

couleurs - colores

DSCF5810

DSCF5807

préparer la rentrée...

(chroniques sans commentaires en attendant le retour !)

Posté par clothogancho2 à 00:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

23 juillet 2014

azimut - acimut

Voilà, ça part dans tous les sens, il fallait bien que ça arrive un jour.

"Barnum", en préparation, exercice clownesque ou haute voltige ? D'abord des carrés issus d'essais divers, puis ça s'organise, ça défile, bientôt en piste !

DSCF5735

DSCF5736

DSCF5730

 

 

DSCF5783

DSCF5778

Le grand "pestacle" sera pour la rentrée.

Ensuite... "à la manière de", très proche du petit étui à portable, un nécessaire de couture pour les vacances. A la manière de... Mandy Patullo, Léa Stansal et d'autres encore !

2014-06-21

juste quelques points de noeuds supplémentaires (et flûte! le bouton est photographié à l'envers)

DSCF5798

 

Enfin, d'autres teintures en cours, il a fallu grassement nourrir une cuve d'indigo récalcitrante.

DSCF5666

Bonnes vacances... tous azimuts !

 

 

Posté par clothogancho2 à 11:21 - - Commentaires [43] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 juillet 2014

nadir

Tandis que les blogs sont au nadir, ce point le plus bas, autrement dit : très mal en point, point après point je décide de continuer l'aventure...  J'ai bien essayé d'ouvrir une page pinterest (sur laquelle il n'y a toujours strictement rien) un compte ravelry (rien non plus) et une page Face Book, mais 1) je n'y comprends pas grand chose, 2) j'y perds trop de temps et ce qui paraissait stimulant devient stérile, que les amies me pardonnent : j'y serai très rare.

DSCF5740

 Depuis un moment inspirée par le point-avant de ravaudeuses célèbres, émulée par les liens que vous m'avez envoyés où l'on voit madame Akiko Iké faire son chiku-chiku, les zokins n'ayant été qu'un petit apéro, une kémia, de petites tapas sympas, j'ai entrepris de voir plus grand et d'appliquer sur des bandes de lin ou coton récupérés tous les morceaux usagés ou découpes d'autres ouvrages conservés religieusement.

Encore une fois, ma complice Valérie m'aide dans l'entreprise en partageant de fascinants confetti (car elle, elle patche des carrés d'1cm x 1cm et pas à la "one again" ou la "nimportenawak" comme moi !), certaines reconnaîtront aussi des dons qui ont attendu leur heure. Pour le reste, je retrouve le rideau de la chambre d'une de mes filles, une robe que je portais à trente ans, une autre le jour d'un enterrement, un pantalon confectionné pour une grossesse, des robes d'enfant faites maison, etc. etc.

Quand les morceaux ne sont pas trop petits, je fais des rentrés. Le fil est une grosse mèche de coton travaillée en double (récup maternelle), au début j'ai utilisé du spécial DMC de couleur mais le rendu est beaucoup moins bon.

DSCF5737

DSCF5739

DSCF5738

 Il va sans dire que ces bandes seront ensuite assemblées, il y en a pour l'instant à peu près trois mètres carrés ... à suivre donc.

 

Posté par clothogancho2 à 12:04 - - Commentaires [45] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 juin 2014

drapé tombé - de vestidura a trapos, el pliegue decadente.

Essai sur le drapé tombé , tel est le titre d'une riche réflexion de l'historien d'art, Georges Didi-Huberman, réflexion qui le conduit du voile des nymphes de l'Antiquité aux serpillières des balayeurs urbains. Cela fait partie des "conseils de lecture", si vous le permettez.

DSCF5701

 

Effet de nudité par la couleur. Végétale exclusivement : santal, bouleau, sureau, cerisier, avocat, à peine une touche animale : cochenille. Matière : mohair et soie.

DSCF5702

DSCF5705

DSCF5690

2014-06-211

Bien sûr que je vais passer à autre chose mais... juste encore un peu... une dernière. Voilà.

 

Pour Fleur belge, voici la photo des angles, mais Sonja a raison, c'est expliqué dans le tuto. Le centre, marqué X est le point de jonction des mailles en l'air de chaque angle. N'oubliez pas que les angles se font ainsi (enfin, chez moi...) : 1 bride, 6ml, 1br, je vous renvoie au tuto.

DSCF5714

 

Posté par clothogancho2 à 08:03 - - Commentaires [59] - Permalien [#]
Tags : , , ,



Fin »