Sur le chemin des vacances, détour bien mijoté par la Creuse...

A Aubusson, ils étaient là les hommes qui se penchaient sur le métier pour habiller les murs des châteaux :

                                                    aubusson

Mais aujourd'hui les ateliers ferment. Bobines et flûtes sont liquidées par lots, pourrissent dans des brocantes humides, et les fils, que ne valent plus en éclat et en finesse ceux d'aujourd'hui, sont livrés aux ravages des mites. Nous avons eu la chance, mais ce fut aussi un crève-coeur, de tomber sur un atelier familial où travaillait pour quelques jours encore un dernier ouvrier. Impossible de vous décrire sa dextérité, elle n'est comparable qu'à celle d'un musicien qui jouerait à la fois de la harpe et de l'orgue.

L'atelier n'avait pas encore écoulé tous ses lots, j'aurais voulu avoir assez de place pour tout emporter :

                                                    DSC05575

                                       _charpe_math2

Bobines et flûtes seront peu à peu rendues à leur nudité, restes, ossements de ce qui fut tout un corps de métiers :

                                                    _charpe_math1

                                                    _charpe_math3

Pas le temps de réfléchir, j'étais impatiente d'essayer ces fils pour une écharpe qui reproduit le simple motif du gilet "bright star". Ce montage par les angles est d'une extrême fragilité, il convient mieux à un petit accessoire qu'à un vêtement.